Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh - Page 2 Empty expérience 26

Message  Vansaligh le Jeu 15 Oct - 19:35

J'ai un micro-éveil suivi d'un rendormissement conscient (un MUO involontaire, quoi), comme d'habitude. Je me réveille à moitié d'un rêve et je me rendors consciemment automatiquement. En fait sur le moment, je crois le faire le soir (alors qu'il en est rien), et j'analyse un peu ce qui est en train de se passer. Je sens mon corps entrer en paralysie du sommeil, et ensuite je sens que ma conscience est transférée dans mon double onirique. Il y a toujours ce fameux sifflement intense, et je me sens flotter. Je me dis que c'est peut-être une expérience hors du corps (j'ai toujours cette impression, sur le moment). Je ne vois rien, mais je crois être chez mes parents (alors qu'il n'en est rien, je ne dors plus là).Je me lève de mon lit, je suis dans ma chambre, mais je ne vois rien ; tout est noir. Je ressens juste les sensations kinesthésiques. Je marche dans ma chambre sans rien voir, et je sors de cette chambre tout en songeant aux problèmes de "vision astrale", et je me dis que là effectivement j'ai un tel problème, car je ne vois rien. Mais finalement, quand je suis dans le couloir, j'ouvre les yeux machinalement, et là je vois [oui en fait c'est idiot mais si je ne voyais rien c'est parce que j'avais les yeux fermés ; effectivement, pour voir, mieux vaut ouvrir les yeux...]. Il fait jour, la vision est nette. Je descends les escaliers, et je vais dans mon salon. Là, je pense tout de suite au Salomé [car l'autre fois j'avais regretté de ne pas y avoir pensé dans mon précédent rêve lucide de la fête foraine]. Je me dirige rapidement vers la porte de sortie, car je veux tenter le Salomé avant de me réveiller. J'essaye de passer à travers la porte vitrée, mais comme j'hésite un peu, ça rate et je me heurte contre la porte. J'ouvre alors la porte normalement avec la poignée, et je me retrouve dehors, dans mon jardin. Je ne referme pas la porte derrière moi, car ça ne sert à rien en RL. Dès que je sors, je constate que je suis nu [comme c'est généralement le cas dans mes RL]. Peu importe... Il fait jour, et il pleut un peu. Apparemment, c'est le matin, le climat n'est pas vraiment ensoleillé. Je marche dans mon jardin, et là je me sens bien, je me sens libre, un peu comme si j'étais au paradis et je suis fier d'être parvenu à WILDer, je me dis que je progresse [en réalité je croyais avoir WILDé avec une technique, mais en fait ça s'est fait tout seul comme d'habitude, une sorte de MUO automatique]. Je me demande comment je vais pouvoir rejoindre la lune. Je pense à la téléportation, mais vu mes précédentes tentatives (entre autres sur une île), je préfère oublier cette idée. Je décide alors d'y aller en volant tout droit vers le haut, ce qui ne sera pas une mince affaire, étant donné que dans mes précédents RL, j'ai toujours le vertige quand j'atteint une certaine hauteur. Je m'envole donc vers le haut, assez rapidement, en fixant des yeux le ciel bleu. Je vais assez vite, mais comparé à une fusée, je vais vraiment à 2 à l'heure ; à ce rythme, ça peut être long d'atteindre la lune [mais bon en RL, il y a sans doute des raccourcis]. Je continue de m'élever dans les cieux, puis je regarde en-dessous de moi. Je suis très haut, et hop je commence à avoir le vertige [après réflexion, j'aurais mieux fait de ne pas regarder en-dessous de moi, et de me concentrer seulement sur le ciel, comme ça j'aurais peut-être pas eu le vertige...]. Je n'ose pas continuer, et je me laisse descendre vers le sol. Je descends assez vite, presque en chute libre. J'atterris sur le sol assez violemment, et je trébuche. Sur le moment, j'ai eu peur de me casser quelquechose, et je mesuis dit que le RL peut être vachement dangereux [ce qui est débile, je vous l'accorde]. Réveil

Commentaire : Cette tentative fut soldée par un échec, mais bon ce fut un cool RL. Le vol était sympa, c'est toujours très agréable. Ma lucidité était optimale, tout était stable visuellement et sensoriellement, à partir du moment où ma vision astrale fut activée. En outre j'avais un bon contrôle. A retenter, donc...
Vansaligh
Vansaligh
Admin

Messages : 154
Date d'inscription : 14/10/2009
Age : 33
Localisation : Orléans

https://onirodouble.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh - Page 2 Empty expérience 27

Message  Vansaligh le Jeu 15 Oct - 19:37

Tout commence par un RN dans lequel j'ai quelques pensées à propos du rêve lucide en général. Je me répète une pensée que j'avais déjà eu à l'état de veille récemment. Je me dis qu'il ne faut pas être déçu quand on se réveille sans avoir fait de rêve lucide, car il faut apprécier les RN à leur juste valeur. Je me dis qu'il n'y a pas une énorme différence entre les deux, qu'ils sont de même nature, et que le rêve en général est fantastique [je ne l'ai pas dit dans ses termes là, mais grosso modo ça voulait dire ça]. Je me dis aussi que de toute façon, être déçu par le fait de ne pas faire de RL engendre une tension dans notre esprit par rapport au rêve, une frustration (voire une obsession) ; or, dans la pratique du rêve en général et du rêve lucide en particulier (un peu comme les moines tibétains avec le yoga du rêve), la clé est toujours d'être relax, d'être toujours zen, sans aucune tension dans notre esprit. Juste après, comme si mon inconscient me récompensait pour cette sage pensée (et sans doute pour me faire comprendre que j'avais raison), j'entre en rêve lucide. Par contre je ne me souviens plus trop comment ça commence (car le RL a duré longtemps, ce qui fait que j'ai oublié pas mal de choses, alors que sur le moment je pensais que je me souviendrai de tout au réveil) ; je ne sais plus si ça commence par un MUO ou un DILD, ou un mélange des deux. Je ne me souviens pas d'un lever du lit au début... Quoiqu'il en soit, je me retrouve dans le couloir du premier étage de la maison de mes parents, parfaitement lucide. Il fait jour. Ce n'est pas très net, je ne suis pas très bien ancré dans le rêve. Je marche vers la fenêtre, et je me dis que passer de l'état d'éveil à l'état de rêve lucide, c'est assez subtil, parce qu'en fait quand on tente le WILD après un WBTB et qu'on se retrouve dans un état de fatigue qui fait qu'on est proche du sommeil, on frôle à ce moment le rêve, et quand on est en rêve lucide, on n'est pas dans un état beaucoup plus profond que l'état d'éveil ; on s'est simplement assoupi, mais on est conscient pendant ce moment, ce qui permet de vivre toutes ces aventures oniriques. Je vais donc à la fenêtre. Quand j'y suis, je l'ouvre [du moins il me semble, à moins qu'elle ne soit déjà ouverte], je grimpe sur la tablette de fenêtre, et là comme le rêve n'est pas très stable, j'utilise quelques techniques pour l'améliorer et pour mieux m'y ancrer. Je commence par un lucidité X 1000, puis me souvenant des sages conseils d'Inis, je me frotte les mains pour m'ancrer dans le rêve. Tout cela fonctionne à merveille ; le rêve devient plus lumineux, plus net visuellement, et j'y suis mieux ancré. Après je sors de la maison par la fenêtre, et je m'envole. Le ciel est bleu foncé. Je m'élève d'un coup vers les cieux en positionnant mes bras comme des ailes, et je ressens bien toutes les sensations : le vent contre mon corps, les sensations de remous dans le ventre, et tout. Comme d'habitude, ça m'impressionne, et je n'ose pas aller plus haut. En fait je pense au Salomé, à aller sur la lune, et j'ai quand même envie de y aller car je m'étais fixé cet objectif. Je m'efforce donc de persévérer et de continuer mon ascension dans le ciel, mais au bout d'un moment je craque et je laisse tomber. J'effectue alors quelques acrobaties aériennes, pour ressentir des sensations fortes, comme dans les grands manèges. Je me laisse tomber sur le dos, je me prends quelques branches, j'ai un peu peur de cogner violemment le sol mais je me dis que ce n'est qu'un rêve, donc inutile d'avoir peur. Puis j'effectue aussi quelques "roues" (un peu comme le mouvement d'une grande roue, mais en très rapide). Je suis ainsi assailli de sensations fortes. Après mon rêve se dégrade, et je me retrouve dans ma chambre [toujours chez mes parents, je n'y dors pas en ce moment], toujours en train de pivoter rapidement sur moi-même, avec toujours les sensations fortes impressionnantes. Je me dis que c'est amusant en rêve lucide ces ressentis corporels simulés, et je me dis aussi que ce que je vis là ressemble fortement aux OBE qui m'effraient, mais c'est quand même différent, parce que là ça ne me fait pas du tout peur, même si ça m'impressionne ; en fait c'est un peu comme des chatouilles. Je flotte au plafond de ma chambre, et je me sens un peu comme un fantôme. Je me dis que c'est comme si je venais de mourir, et que ça doit faire comme ça quand on meurt. Je regarde mon lit pour voir mon corps, mais il n'en est rien ; je ne vois aucun corps sur le lit.
Par la suite j'ai un MUO, je suis dans mon lit et j'entends des bourdonnements aigus dans mes oreilles. J'hésite un peu, mais je me dis que c'est bon, je dois pouvoir ré-entrer en rêve lucide. Je me redresse un peu. Il fait tout noir. Et là je fais quelquechose que je n'avais jamais fait jusqu'à présent : au lieu de me lever de mon lit et de marcher comme d'habitude, là je m'envole directement à partir de mon lit [c'est vrai, pourquoi marcher quand on peux voler, je vous le demande...]. Je vole donc dans ma chambre, mais je ne vois absolument rien, il fait tout noir... (trou)
A un autre moment (mais je ne sais plus si c'est avant ou après ce qui précède, j'ai énormément de mal à situer chronologiquement les évènements, car ce RL a duré longtemps), je suis dans ma chambre. Tout est très net et très stable. A côté de la table centrale de la chambre [où il y a mon petit studio d'enregistrement], il y a la chaise noire pivotante, et dessus il y a la création d'art plastique qu'avait réalisée mon frère [dans la réalité] avec une guitare accoustique trouvée dans une poubelle [en fait c'est une guitare sèche repeinte en violet et en bleu, avec un masque un peu baroque fixé sur le manche, et des cordes fixées sur le manche qui chevauchent le masque ; c'est assez compliqué à expliquer ; comme je l'ai dit, cette guitare existe en vrai, mais elle ne se trouve pas dans ma chambre, elle est dans une autre pièce de la maison]. Je m'empare de cette guitare. Je la tiens par le manche, et je la brandis comme une massue. J'ai envie de frapper quelqun avec, comme si j'étais dans un jeu vidéo tel que DooM. Je marche alors en brandissant ma guitare, en m'apprêtant à frapper la première personne qui se trouvera sur mon chemin. Je sors de ma chambre, je longe le couloir, je descends les escaliers et j'arrive au couloir du bas. Il règne une atmosphère étrange, différente de la réalité. Il y a une sorte de lumière irréelle, c'est à la fois étrange et agréable. J'ai alors l'impression d'être dans un jeu-vidéo ultra réaliste, une parfaite simulation où on peut jouer à son propre jeu. Je me dis aussi que le rêve lucide, c'est vraiment ce que je préfère le plus au monde, rien ne peut l'égaler. Je marche dans le couloir, toujours en tenant ma guitare-massue. Je me doute que ce sont mes parents que je vais croiser, et je m'apprête à les frapper avec ferveur. Je longe le couloir et j'arrive dans la salle à manger. Je vois mon père. Je sais qu'il va me dire bonjour et me faire la bise, car il le fait toujours dans la réalité. En fait c'est ce qu'il fait, il s'approche de moi en souriant, et il me dis bonjour en me prenant dans ses bras. Là ça m'arrange pas, parce que du coup son câlin me bloque les bras et je ne peux pas le frapper avec ma guitare. Je lui dis alors de ne pas me toucher là, car j'ai mal aux côtes. Il me croit et il enlève ses bras. Mais là, je le regarde et je n'ai plus envie de le frapper, car il me fait de la peine. Je me dis que ça ne se fait pas et que je ne dois pas le frapper. Je me demande quand même qu'elle aurait été la réaction de ma mère dans le rêve [je me demande ça dans le rêve] si j'avais frappé mon père. Ma mère est dans le couloir. Je vais vers elle et je décide de la frapper. Je retourne ma guitare pour ne pas frapper avec le côté du masque (car le masque est fragile, il amortirait la force du coup), mais pour frapper avec le côté plat, en bois. Je dis à ma mère une petite réplique du genre "Salut, ça gaze ?" et je la frappe de toutes mes forces en plein visage. Le son que fait le coup n'est pas très fort, mais ma mère s'écroule au sol. Ensuite je vois qu'à ma gauche il y a une sorte de banjo indien accroché au mur [comme dans la réalité, sauf que le banjo n'est pas accroché à ce mur]. Je m'empare de ce banjo. Ma mère est toujours par terre, mais elle n'est pas KO. Je frappe à nouveau son visage avec le banjo, je me sens d'une humeur vraiment méchante. J'ai envie de faire le Mal. Curieusement, mon père ne s'alarme pas. Il me dit juste calmement qu'il désapprouve mon comportement. Il me dit un truc du genre : "Ce n'est pas en frappant ta mère que tu résoudras tes problèmes, mon garçon"... (trou)
Ensuite j'ai de nouveau un MUO [enfin je crois], et je me retrouve sur mon lit (au dessus de la couverture), je suis à moitié allongé et je suis à mon ordinateur portable [exactement comme dans la réalité, quand je suis sur mon lit et que je fais de l'ordinateur]. J'ai mes écouteurs roses branchés à mon ordi et j'écoute de la musique [comme dans la réalité aussi]. La musique c'est du Symphony X [je n'écoute quasiment que ça dans la réalité, surtout en ce moment]. Le décor est très net, le RL est très stable. Je reste comme ça sur mon lit sans bouger, perplexe. Je regarde un peu ce que ça fait de rester peinard sur son lit en rêve lucide, plutôt que de se lever comme je le fais toujours pour me rendre dans une autre pièce. J'écoute la musique, et je suis vachement impressionnée parce que c'est EXACTEMENT la réplique du morceau réel, il y a vraiment tous les détails, y compris les voix en arrière-plan qui accompagnent le chant principal. Tout en écoutant cette musique, je regarde un mini écran qui est sur le clavier, en bas des touches [là où normalement il y a la souris intégrée de l'ordi portable]. Sur ce petit écran en couleur, il y a une animation très étrange. C'est un peu comme un dessin-animé, mais assez pixellisé. Il y a un gugus jaune qui ressemble à Bart Simpson. Il danse. Je le fixe des yeux tout en écoutant la musique, et j'en profite pour méditer en RL, en me concentrant sur l'animation du petit écran. C'est assez agréable, je me sens un peu dans un état second. Puis j'ai quand même envie de me lever de mon lit pour poursuivre mes aventures oniriques, mais en même temps cette idée me frustre car j'ai envie de continuer à écouter la musique. Qu'à cela ne tienne ; je débranche les écouteurs de mon ordi et je me lève en les laissant à mes oreilles, en me disant que je vais continuer à entendre la musique, car ça va faire comme si j'avais un lecteur MP3 (même si les écouteurs ne sont branchés à rien, car c'est un rêve, et tout est possible en rêve). Effectivement ça fonctionne, et je marche dans ma chambre avec mes écouteurs aux oreilles, en écoutant toujours la musique. Je vais vers la fenêtre de gauche. Je sors par cette fenêtre, je marche sur la petite muraille du jardin, toujours en écoutant la musique. Puis je vais sur l'herbe, et là je décide à nouveau de voler. J'ai encore envie d'aller sur la lune, mais en fait je n'ose pas. A l'idée d'être sur la lune, j'ai un peu peur, car je me dis que ça doit faire peur quand même d'être sur la lune, là où il fait tout noir. Du coup je laisse un peu tomber cette idée. Je regarde le ciel, et là je vois un truc bizarre. Au début je me demande si c'est un OVNI, mais en fait pas du tout : c'est un ballon dirigeable qui plane dans le ciel. Il est assez haut. Je décide alors de m'envoler vers ce ballon dirigeable, en guise d'entraînement, avant de m'aventurer sur la lune. Je m'envole donc vers le ballon, mais je ne vais pas très vite. Je suis au-dessus du jardin voisin. Il y a toute une série de fils électriques dans les airs [en réalité il n'y en a pas, mais dans le rêve ça me semble pourtant naturel]. A plusieurs reprises je dois voler au-dessus des fils électriques, et c'est difficile car ils me gênent dans mon vol, ils affaiblissent mon élan et me font hésiter. En fait à chaque fois c'est un peu comme s'ils m'attiraient vers eux. Là je sais que s'il y a ces putain de fils électriques, c'est à cause de Mr Basilus West, et je lui dois donc ces difficultés de vol [sur le tchat il m'avait parlé de ces problèmes de câbles électriques, moi je lui disais que je n'avais jamais eu ça, mais du coup il m'a influencé et à cause de lui, j'ai le même problème dans ce rêve].
Mais après, d'un coup, le RL devient un RN, je marche dans mon jardin avec une bonne femme que je cuis sensé connaître [mais que je ne connais pas]. Elle tient une sorte de seau et elle me dit qu'on va aller se faire un "moule" (je crois que c'est censé vouloir dire "gâteau"). Après on rentre à la maison... Réveil


Commentaire : Ce rêve fut très long à raconter, et le comble c'est que je ne me souviens pas de tout, car c'était assez long. J'avais un très bon contrôle. Ma lucidité était satisfaisante, mais dans l'ensemble, elle n'était pas optimale. Dommage pour la lune, j'ai vraiment un blocage par rapport à ça. Sur le moment, tout est tellement réaliste que ça me fait vraiment peur de voler très haut... Je ne perds pas de vue cet objectif. Sinon c'est cool, j'ai pu accomplir l'objectif d'écouter une musique onirique, et involontairement en plus. C'est pas la première fois que ça m'arrive, mais bon.
Vansaligh
Vansaligh
Admin

Messages : 154
Date d'inscription : 14/10/2009
Age : 33
Localisation : Orléans

https://onirodouble.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh - Page 2 Empty expérience 28

Message  Vansaligh le Jeu 15 Oct - 19:37

Magic Mirror

Je ne sais plus comment le rêve lucide commence... Il me semble qu'il s'agit d'un DILD. Je suis dans mon appart (là où je dors en ce moment) et je me regarde dans le miroir (ce miroir existe). Comme mon reflet est vraiment bizarre, je m'aperçois aussitôt que je rêve. C'est la première fois que je me trouve dans mon nouvel appart en rêve lucide. Mon reflet dans le miroir est un peu flou, c'est très difficile à décrire. Le miroir est composé de deux parties, une à droite et une à gauche. Lorsque je me regarde dans la partie de droite, mon reflet est "pixellisé" (un peu comme dans un jeu-vidéo). Je me regarde à deux reprises dans le miroir, ça fait bizarre quand je scrute mon reflet, je suis dans un état second, une sorte d'état méditatif [comme dans le précédent rêve lucide avec le petit écran en bas de mon ordi portable]. La seconde fois où je me regarde, il se passe un truc effrayant ; mon reflet se met à bouger tout seul, tel un spectre (alors que je reste immobile). Mon reflet semble effrayé, il a les mains sur ses joues, et il tourne continuellement la tête de droite à gauche en ouvrant tout grand sa bouche, mais sans proférer le moindre mot. Il ne me ressemble plus du tout, c'est une sorte d'ombre noire, une sorte de spectre noir. Je commence à avoir peur pendant une seconde, comme quand on fait un cauchemar, une sorte de panique qui vous glace le sang. Mais immédiatement, je me ressaisis en me disant que ce n'est qu'un rêve, et qu'il n'y a donc pas lieu d'avoir peur. Je reprends donc le contrôle.
Ensuite, je prends une décision étrange, due à ma faible lucidité (qui reste néanmoins bien présente, et très stable) : je pense à accomplir un faux objectif de rêve (c'est-à-dire un objectif que je croyais avoir alors qu'en réalité pas du tout), tout en ayant un faux souvenir. Mon faux objectif de rêve consiste à faire comme si j'étais dans un jeu-vidéo, et de jouer une partie (en suivant des sortes de règles), en l'occurence une sorte de jeu-vidéo de gladiateurs, où je dois tuer des méchants. L'idée, c'est une sorte de progression cavaleresque dans des arènes. Mon faux souvenir consiste dans le fait que je crois avoir déjà essayé cet objectif dans un précédent rêve lucide, et je veux donc recommencer pour essayer d'aller plus loin. Je me dirige vers la porte de sortie de mon appart, il y a une étagère en bois à ma gauche, je m'empare d'une arme qui est sur cette étagère pour être en mesure de combattre ; c'est une petite arme, une sorte de dague assez fine, un truc comme ça. Je sors de mon appart, et le jeu est sensé commencer au moment de ma sortie. J'emprunte donc la porte de sortie, et je "jeu" commence, je me retrouve dans un autre décor (pas dans le couloir de l'immeuble, quoi, ce qui corrobore en quelque sorte les dires d'Inis et de Mary, mais en même temps, je n'habite que depuis récemment dans cet appart, donc la suite logique n'est pas encore bien ancrée dans mon inconscient... je me comprends). Le décor correspond à une sorte d'arène à la DooM, mais en fait c'est un peu la cour d'un bâtiment genre lycée ou fac. Il fait jour. Je longe le couloir de pierre qui mène vers le centre de l'arène, vers une allée circulaire qui entoure la cour. Là, je me retrouve nez à nez avec une créature, ou plutôt un guerrier, un chevalier (je ne me souviens plus du tout de son apparence, il me semble que son armure était gris/bleu). Le guerrier porte une grosse et longue hache de combat [pas un truc pour couper des arbres, quoi...]. Je m'apprête à le frapper avec ma petite dague, mais avant que j'ai pu faire le moindre geste, il lâche sa hache de guerre. Elle tombe par terre... Je m'empare de cette hache pour m'en servir lors de mes prochains combats, et là je comprends : le guerrier n'est pas un ennemi, c'est le "geôlier" (faux terme, que j'ai associé au gars qui fournit des armes aux héros dans les jeux de rôle médiévaux)... (trou)
Réveil

Commentaire : Mon degré de lucidité était plutôt faible (je dirais 50%), mais j'avais un bon contrôle. Surtout, ma lucidité était stable, elle restait toujours à peu près au même niveau, je n'ai donc pas eu de perte de lucidité (du moins il me semble).
Vansaligh
Vansaligh
Admin

Messages : 154
Date d'inscription : 14/10/2009
Age : 33
Localisation : Orléans

https://onirodouble.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh - Page 2 Empty expérience 29

Message  Vansaligh le Jeu 15 Oct - 19:38

Rencontre du troisième type (rêve lucide)

Tout commence par un rêve lucide, dont je ne me souviens malheureusement plus. Je sais juste qu'il a duré assez longtemps, mais curieusement je ne m'en souviens plus du tout [je crois qu'à un moment je volais dans un ciel rose, mais je n'en suis pas sûr]. A la fin de ce premier rêve lucide (ou plutôt de cette première séquence), je suis dans la chambre de chez mes parents et je pense au yoga-nidrâ et au fait de pouvoir demeurer conscient pendant la phase de sommeil profond. Je me demande comment faire quand on est en RL pour atteindre consciemment cette phase de sommeil profond, j'essaye un peu de le faire au feeling, et puis y a un peu tout qui se dématérialise, je fais une sorte de MUO où il fait tout noir, je n'ai plus de corps et je valdingue un peu dans tous les sens (un peu comme pour les débuts d'OBE dont je parlais). Du coup je suis un peu effrayé, et je me demande si en fait je ne suis pas en phase de sommeil profond, quand je ressens ces sensations de décorporation. Je me réponds à moi-même que ce n'est pas possible, car quand je suis dans cet état de fausse décorporation, j'ai la faculté d'entrer en RL en me levant simplement de mon lit, et donc du coup ça signifie que je suis toujours en sommeil paradoxal [car il n'y a pas de rêves en sommeil profond]. Je me lève de mon lit et j'entre donc en RL. Je suis dans la chambre de chez mes parents, et il fait jour. Ca confirme donc que je suis toujours en sommeil paradoxal. Je marche un peu et je me décide à sortir par la fenêtre de gauche. Je sors donc par cette fenêtre et je me retrouve dans mon jardin. Il fait jour, plutôt ensoleillé. Dans le jardin, il y a l'ancienne voiture de mon père qui est garée sur le chemin dallé rose [parfois mon père la garait là]. Je pense à m'envoler pour aller sur la lune, donc pour faire le salomé, mais là je me dis "Mais attends c'est plus ça le salomé maintenant...". Je monte sur la voiture de mon père et je me tiens dessus, debout [je ne sais plus trop à quel moment je suis monté dessus]. Là, je décide de rencontrer un extra-terrestre. Je pense à la technique préconisée par Basilus. Je me retourne, je regarde devant moi, et je me dis que quand je me retournerai de l'autre côté, il y aura un extra-terrestre (donc en termes plus simples, je me dis qu'il y a un ET derrière moi). Je me retourne, et je suis nez à nez avec un extra-terrestre qui me regarde, il est tout près de moi. Nous nous tenons debout en nous regardant dans les yeux, sur le toit de la voiture de mon père. Là je me dis cool j'ai réussi, et je le regarde très attentivement pour pouvoir être en mesure au réveil de le décrire dans mon journal de RL. Curieusement, alors que je continue à l'observer, nous ne sommes plus sur la voiture, mais nous sommes à côté, debout sur l'herbe du jardin. Je me dis à moi-même à quoi resseble l'ET pour bien m'en souvenir au réveil. Il est assez petit (plus petit que moi en tout cas), il m'arrive environ aux épaules. Il n'a pas de cheveux, il a des yeux tout ronds, et il assez maigre. Il est de couleur marron/orange. Je regarde ses yeux, et je vois qu'il a des cils roux (!!!). Mais il a des sourcils noirs (!!!!). Je ne me souviens plus trop de ses yeux (je crois qu'ils sont noirs, mais avec du blanc quand même autour des pupilles... comme nous quoi). Mais surtout ce qui est bizarre, c'est la texture de sa peau. En fait sa peau est comme de la peluche. Il n'a pas de poils ni de fourrure, mais c'est quand même de la peluche (pour donner un exemple, c'est comme la peau de Casimir ou des Muppets, de la peluche, quoi). Après, je commence à parler avec, mais là ma lucidité se détériore et je finis par la perdre. Je ne me souviens pas trop de ce qu'on se racontait. Je lui disais juste que c'était mon objectif de rêve de le rencontrer, et là il me disait un truc du genre "Je suis très fier d'être votre objectif de rêve"... Après je me réveille...

Commentaire : Je crois que je vais recommencer ce salomé, parce que l'apparence de l'ET, c'était pas trop ça là. Mais bon c'était tout de même bel et bien un extra-terrestre, je ne sais pas de quelle planète, mais bon... A part ça, je suis frustré de ne pas me souvenir de mon premier RL... tant pis.
Vansaligh
Vansaligh
Admin

Messages : 154
Date d'inscription : 14/10/2009
Age : 33
Localisation : Orléans

https://onirodouble.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh - Page 2 Empty expérience 30

Message  Vansaligh le Jeu 15 Oct - 19:39

A la recherche d'un extra-terrestre (rêve lucide induit par WILD)

Je me réveille d'un RN dans lequel j'étais très énervé contre une personne qui avait dit du mal de moi à ses collègues. Je suis dans mon lit, j'entends un peu les acouphènes, et je sens que je peux me rendormir consciemment. Je me concentre donc sur les acouphènes, ils augmentent en intensité, et je sens que je m'endors consciemment. Je me dis que OoOoOo a de la chance d'arriver à faire ça le soir. Quand le sifflement atteint son volume maximal, je sais que je peux me lever pour entrer en RL [je me dis d'ailleurs que le déclic de la transition corps physique/corps onirique se fait juste au moment où le son devient maximal]. Je me lève de mon lit, comme si je le faisais pour de vrai, avec toujours ce petit doute que je suis peut-être en train de le faire pour de vrai, tellement les sensations sont réelles. Mais quand je suis debout, je sais que je suis dans un rêve. Je suis dans ma chambre, chez mes parents [alors que je ne dors pas là en réalité, en fait j'ai compris pourquoi j'ai tendance à m'y retrouver en WILD : quand je viens de me réveiller mais que je suis encore dans les vaps, je crois être chez mes parents, tellement j'ai eu l'habitude d'y dormir, et quand je WILDe après un réveil, je n'ai pas eu le temps de me défaire de cette idée, en fait]. Il fait jour. Je marche vers la fenêtre de gauche, sans prendre la peine de regarder le décor de ma chambre. Près de la fenêtre il y a le petit bureau que j'avais étant enfant [en vrai il se trouve de l'autre côté]. Je m'empare d'un stylo-feutre rouge, et j'écris sur la table : "Objectif 1 : tuer MT" [MT c'est le PR contre lequel j'étais énervé dans le rêve précédent, et contre qui j'ai envie de me venger]. Je grimpe ensuite sur la tablette de fenêtre, j'ouvre la fenêtre et je regarde en bas. Il pleut des cordes, et il y a une petite inondation, avec de très grosses flaques d'eau dans le jardin [c'est marrant comme les climats peuvent varier d'un RL à l'autre]. Je saute dans le jardin, je marche un peu, et puis je m'envole dans les airs [d'ailleurs, curieusement il ne pleut plus quand je suis dans le jardin, mais je ne m'en rends pas compte sur le moment]. Je prends de la hauteur et je me dis que comme je suis en colère, j'oserai peut-être aller sur la lune, cette fois... Et bien non. Comme d'habitude, arrivé à une certaine hauteur, je suis pris de vertige. Je me laisse alors chuter vers le bas, et en atterissant je trébuche vers l'arrière et je me retrouve allongé sur le dos. En me redressant, je pense au nouveau salomé, et je me dis que quand je serai debout, il y aura un ET derrière le buisson qui se trouve devant moi. Je me relève et je regarde, mais il n'y a pas d'ET. J'essaye alors la technique de l'autre fois : je me dis que quand je me retournerai, il y aura un ET derrière moi. Je me retourne... toujours pas d'ET. Je suis un peu déçu, car la dernière fois ça avait marché du premier coup. Je me dirige vers l'entrée de la petite maison [c'est le nom qu'on donne dans la réalité à notre deuxième maison qui n'est pas rénovée, et qui en état de délabrement... d'ailleurs je n'y étais jamais allé en RL, jusqu'ici]. Je décide d'y entrer, en me disant qu'il y aura un ET à l'intérieur. Je suis dans la première salle. Il fait sombre, comme en vrai. Pas d'ET. J'entre dans la seconde salle, où il fait plus clair (comme en vrai). Il n'y a toujours personne, les lieux sont complètement déserts (comme en vrai). Je repense à ce que disait Basilus comme quoi certaines personnes étaient déçues par le RL dans la mesure où elles se trouvaient différentes en RL par rapport à la réalité, not amment au niveau de la personnalité. Je me dis que personnellement je n'ai pas du tout ce problème ; je suis exactement comme dans la réalité, mêmesi je me sens quand même différent au niveau de la conscience, car le RL est un état modifié de conscience [d'ailleurs je pense que le problème de ces personnes est sans doute dû à une faible lucidité]. Je me dis avec amusement qu'il n'y a jamais personne dans mes RL, mais je me rétorque que tout dépend du lieu où je suis ; par exemple dans un précédent RL où j'étais en ville, là c'était bourré de monde. Je tourne vers la droite pour me rendre dans une autre pièce, où il n'y a personne. Je retourne dans la pièce d'avant, je vais dans le couloir du fond, personne... Je fais demi-tour, et je marche vers l'entrée de la petite maison (la première salle où j'étais). En marchant, je me dis que je pourrais m'envoler dans cette maison, vers le plafond (qui est assez haut dans la première salle), pour faire comme dans Mary Poppins où les gars s'envolent dans leur maison en rigolant. Mais bon j'y renonce, et je continue de marcher. Je constate que tout est très réaliste, c'est comme si je marchais en vrai. Mais mon rêve se dégrade un peu. Je me frotte alors les mains pour le restabiliser, et ça marche très bien, tout redevient très stable, je suis bien ancré dans le rêve. Curieusement, le décor n'est plus semblable à celui de la réalité, mais je ne m'en rends pas compte sur le moment. Tout semble s'être agrandi. Je suis dans une grande salle sombre, qui ressemble à l'entrée d'un grand manoir. Il y a de grands escaliers qui montent (comme dans les châteaux). Et là, je vois un personnage vêtu d'une longue toge noire, avec une grande capuche, qui est en train de descendre ces escaliers en marchant lentement. Je ne vois pas son visage, à cause de la capuche. Et là je me dis que c'est un ET. Je vais vers lui, je regarde son visage, mais malheureusement ce n'est pas un ET, juste un être humain. D'ailleurs c'est la soeur de mon amie. Là elle me dit un truc, mais je ne me souviens plus du tout de quoi... Réveil

Commentaire : Je suis satisfait de ce RL, même qi j'ai pas réussi à rencontrer un ET. Ma lucidité était optimale (sauf peut-être au moment où j'ai écris le nom du PR sur le bureau), et j'avais un bon contrôle (sauf pour faire apparaître un ET). De plus, je me souviens de tous les détails.
Vansaligh
Vansaligh
Admin

Messages : 154
Date d'inscription : 14/10/2009
Age : 33
Localisation : Orléans

https://onirodouble.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh - Page 2 Empty expérience 31

Message  Vansaligh le Jeu 15 Oct - 19:41

Je me réveille d'un RN. Je suis un peu dans le coltar (vous savez, cette fatigue désagréable du matin qu'on ressent, quand on a l'impression d'être passé dans une machine à laver). Je reste quelques secondes allongé, puis je change de position. Je me positionne sur le dos, en posant mes mains sur mon buste (oui je sais, c'est une position étrange pour WILDer). Sans trop y croire, je me concentre sur le tinnitus (les acouphènes, si vous préférez, cad le petit sifflement qu'on a en permanence dans les oreilles). Et là, aussitôt, le sifflement s'intensifie pour devenir le gros sifflement aigu de mes MUO "involontaires". Ca n'a pris que deux secondes de m'endormir consciemment. Je suis en paralysie du sommeil, en stade hypnagogique. Je sais que je ne peux pas bouger, car déjà je le sens, mais en plus je sens qu'un personnage est allongé sur le dos juste en-dessous de moi et qu'il me bloque contre lui avec ses bras. C'est bizarre parce que je ne vois pas (j'ai les yeux fermés) mais je sens les choses. Je suis dans mon lit mais en fait il y a une tente sur mon lit, donc je suis dans mon lit mais sous une tente qui est sur mon matelas (pas en vrai, c'est une hallucinaton). La tente est orange (pourtant je ne la vois pas, mais je le sens). Puis j'entends une voix très grave qui commence à parler. Elle parle en allemand, donc je ne comprends rien. Ca me fait penser à un nazi. Je suis un peu effrayé, mais pour vaincre ma peur je prends le dessus en insultant le gars qui parle (d'ailleurs c'est peut-être celui qui me tient). Je lui dis des trucs du genre "ta gueule" ou "va te faire foutre". Ensuite je me lève de mon lit. Me voici dans ma chambre en rêve lucide. Je sors de ma chambre par la porte, et je vais dans le couloir. Je vois mon frère devant moi. Je marche vers lui tranquillement, et là, d'un coup, il m'asperge le visage avec une sorte de vaporisateur. Ca me fait sursauter et du coup je me réveille.
Au réveil, je suis estomaqué, ça m'a vraiment surpris de me faire arroser comme ça. Ce n'était pas douloureux, mais ça m'a bien secoué (un peu comme quand on se prend une baffe dans la gueule sans s'y attendre).
Vansaligh
Vansaligh
Admin

Messages : 154
Date d'inscription : 14/10/2009
Age : 33
Localisation : Orléans

https://onirodouble.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh - Page 2 Empty expérience 32

Message  Vansaligh le Jeu 15 Oct - 19:42

1. Rêve lucide : Je suis dans un rêve ordinaire où je crois être éveillé (un peu comme dans tous les rêves ordinaires, quoi). Je pense au rêve lucide et à d'éventuelles techniques que je pourrais mettre en oeuvre avant de me coucher. A un moment je regarde le ciel, la nuit, et je vois des lueurs qui volent dans le ciel. Je me demande s'il s'agit d'OVNI, mais en fait a priori c'est des avions. Je me dis que quand je dormirai, j'aurai peut-être un rêve d'OVNI, ce qui me permettra de devenir lucide. Après je me retrouve dans le couloir de la maison de mes parents, et là je prends conscience que je rêve. Il n'y a rien d'anormal qui me le fasse comprendre, mais c'est juste que je le sens, je le comprends (je m'en "souviens", en fait). Un peu comme si ma conscience s'éveillait d'un coup. Je suis donc dans le couloir de la maison de mes parents, parfaitement lucide. Il fait nuit. La lumière de couloir est allumée. Je marche un peu et je regarde le mur de droite ; il y a des petites têtes de mort dorées qui y sont accrochées, en guise de décoration... Le rêve est un peu instable, j'ai l'impression qu'il commence à se dégrader? Je frotte alors mes mains en me répétant que je rêve. Ca marche, le rêve redevient stable. Ensuite je commence à longer le couloir. Il y a mon frère [il a les cheveux courts et il est plus jeune qu'en vrai, je ne sais pas pourquoi mais quand je vois mon frère dans mes RL il est toujours comme ça, je pense que l'image de lui étant plus jeune est bien imprimée dans mon subconscient, ça doit être pour ça]. Je me dis que je pourrais lui parler, mais j'y renonce car cette interaction risquerait de me faire perdre ma lucidité. Je marche vers la sortie du couloir, donc je marche vers mon frère, mais là je me méfie. Je repense à mon premier WILD volontaire où je l'avais croisé dans un couloir et où il m'avait aspergé le visage d'eau avec un vaporisateur. Je passe donc à côté de lui avec méfiance, mais c'est bon il ne me fait rien, et il me dit rien non plus. Ensuite je vais dans le salon, la lumière y est aussi allumée. Il y a mon père à l'intérieur. Je décide de sortir dans le jardin par la fenêtre. Je vais vers la fenêtre et je décide cette fois de passer au travers pour sortir [ça fait longtemps que j'ai pas fait ça]. Je pose mon doigt sur la paroi vitrée, et je force pour qu'il la traverse. Au début ça bloque un peu, mais je me concentre et ça finit par marcher. Pendant que je passe mon bras à travers la fenêtre, mon père me regarde et il me demande comment je fais ça. Là je lui réponds que c'est très facile, il suffit juste de se concentrer et de penser qu'on peut le faire pour que ça marche. Mais intérieurement je me dis que jamais il ne pourrait y arriver... Je passe donc entièrement à travers la fenêtre, et je me retrouve dans le jardin. Curieusement, il fait jour maintenant, mais sur le moment je ne remarque pas ce changement. J'essaye de m'envoler par dessus la muraille de pierre, mais étrangement j'ai du mal à voler. Je saute vers l'avant mais je retombe sans m'envoler. Ma mère me regarde pendant que je fait ça (elle est dans le jardin). Je m'élève un peu et j'atterris sur la muraille de pierre. Je repense au salomé et je décide de rencontrer un ET. Je vois mon père qui passe dans le jardin, mais je le vois de dos. Je dis alors que c'est un ET, mais il ne se change pas en ET. Ensuite ma mère me demande ce que je suis en train de faire, et je lui réponds que j'essaye de trouver un ET. Ensuite je descends de la murailles et j'entre dans la "petite maison" [comme dans mon précédent rêve lucide] pour trouver un ET. Je vais sur une paroi en hauteur dans la "petite maison"[je ne me souviens plus comment j' vais]. J'essaye la technique de l'autre fois. Je suis tourné contre le mur, et là je me concentre, je ferme les yeux, et je me dis que quand je me retournerai, il y aura un ET devant moi. Je rouvre les yeux, je me retourne, mais pas d'ET... enfin presque pas. Je vois que par terre, il y a une petite tête d'alien mais c'est une balle, ou un truc comme ça. Je vois aussi qu'il y a un petit ET en plastique, mais c'est une figurine PEZ [les trucs où on doit mettre des bonbons PEZ dedans]. Je le prends et je le regarde... Tant pis. Je regarde dehors (par une sortie qui n'existe pas dans la réalité), et je vois qu'en haut de ma maison, juste en-dessous du toit,il y a un gros tiroir qui dépasse [le mot plus approprié serait "balcon", mais il s'agit bien d'un tiroir... d'ailleurs ça ne me semble pas illogique sur le moment... en outre, la partie de la maison où il y a le tiroir en hauteur n'existe pas dans la réalité, le décor diffère peu à peu de la réalité, sans que je m'en rende compte]. Je décide de m'envoler par la sortie, et cette fois je décider à aller très haut dans le ciel. Je me dis que c'est un rêve et qu'il n'y a aucune raison d'avoir peur. Je commence à m'envoler tout droit vers le haut, en allant à une petite vitesse pour ne pas avoir peur. Je vais assez haut, à peu près au niveau du toit de la maison, mais comme d'habitude je craque... Je n'ose pas aller plus haut. Tant pis. J'atterris sur le fameux tiroir qui dépasse en haut de la maison. Le tiroir est beaucoup tiré, donc il est instable. Il y a plein de choses dedans ; des vieux livres, des papiers, et aussi une boîte en plastique transparent (et blanc derrière) avec des vieilles pièces rouillées dedans. Il y a aussi un mot écrit de ma défunte grand-mère sur une feuille de papier ; en gros, c'est écrit qu'elle lègue ces anciens "penny" à notre famille [super...]. Ensuite ma lucidité commence à s'affaiblir, parce que j'ai peur que mon père voit que je suis sur le grand tiroir ; il aurait peur que je tombe et il m'engueulerait, car je n'ai pas le droit d'aller là. Très rapidement, je m'empare des pièces et je les "vole", je les mets dans ma poche. Ensuite le tiroir se décroche et tombe par terre, et moi je m'accroche à la corniche pour ne pas tomber. Finalement je la lâche volontairement en regardant vers le bas, et je tombe sur l'herbe. Je ne me fais pas mal. Ensuite y a mon père dans la maison qui ouvre une fenêtre (en hauteur, près du tiroir), et il me demande ce que je fais (enfin je crois)...
Réveil

Commentaire : Dommage pour l'ET et dommage pour l'envol...

Quand je me réveille, il est environ 4h30 du matin. Je profite de ce réveil pour faire un WBTB, ce qui me permettra de refaire un rêve lucide dans mon prochain sommeil. Je vais aux toilettes, et je me recouche. J'essaye de m'endormir consciemment avec la technique du "tinnitus". Ma tentative dure un certain temps, peut-être 45 minutes ou une heure, mais je finis par m'endormir inconsciemment.

2. OBE : Suite à un rêve des plus étranges, je me "réveille" endormi. Ma conscience se réveille, mais mon corps lui est toujours endormi. Il n'y a aucune hallucination en particulier, je le sens c'est tout. Ce réveil de la conscience pendant le sommeil était presque volontaire, c'est comme si je l'avais décidé de moi-même sans seulement le subir de manière passive. Du coup j'essaye de sortir de mon corps pour entrer en rêve lucide (comme d'habitude), mais là il se passe un truc étrange. En essayant de manipuler mon corps onirique, je me sens tomber de mon lit, en "esprit" [la sensation est très différente d'un WILD, là je ne suis pas aux commandes de mon corps oniriques, je me sens juste un "esprit" dépourvu de tout corps]. De même, je ne "vois" pas mais je sens l'environnement, je le perçois, je le vois sans le voir (car un esprit n'a pas de yeux). Et là le coup classique, je sens qu'une "entité" aggripe ma"main" et me fait valdinguer dans tous les sens à une vitesse folle. Je ne vois pas d'entité, mais je sens qu'on m'aggripe par la "main" [bien que je n'ai pas de corps, je n'ai donc pas vraiment de main, mais ça fait la même sensation que ça]. Au début je me laisse faire, je me dis que les sensations de vitesse vont passer et que je me retrouverai après dans un environnement "astral" stable. Mais ça s'éternise et je continue sans cesse de voltiger dans tous les sens [certains prétendent que cela n'est qu'une illusion, et que c'est en fait dû à la vision 360 degrés...]. Je n'ai pas de corps, mais curieusement j'ai conscience de mon corps allongé dans mon lit, je peux le sentir. J'essaye un peu de le bouger, mais il est paralysé, enfin je crois... Le décor est très sombre, je n'y vois pas grand chose.

Note : Dans une précédente OBE, j'avais également senti qu'on me tirait par la main comme pour m'emmener quelque part, mais effrayé je me débattais. Dans une autre OBE précédente, cette fois on me bloquait par l'arrière... Peut-être essaie-t-on de me guider pour m'emmener plus loin de mon corps... Et peut-être que les sensations de vitesse et de tourni sont dus à la vision 360 degrés, ou au champ d'activité du "câble astral". Ou peut-être est-ce une "perte d'équilibre interne" liée à l'audition, que mon subconscient interprète comme des sensations de sortie hors du corps, de la même manière qu'il interprète les paralysies du sommeil comme des visites d'entités...

Pendant cette OBE, j'essaye de prendre le contrôle de mon "corps astral", pour pouvoir le diriger, mais le problème c'est que je n'y arrive pas. Si j'essaye de le diriger comme on dirige son corps physique ou son corps onirique, c'est mon vrai corps que je bouge (ou alors le corps onirique qui est lui aussi dans le lit à ce moment). J'essaye un peu de diriger mon "esprit" par la pensée, mais je n'y parviens pas, il y a toujours ces sensations de vitesse et de tournoiement. En plus, je perçois des chuchotements à mes "oreilles", des chuchotements assez doux qui font un truc du genre "chhhhhhuuuut, chhhhhhuuut", mais ça me rassure encore moins. J'entends aussi un bourdonnement bizarre, complètement différent des acouphènes. Je n'arrive donc pas à prendre le contrôle de la situation. A un moment aussi j'entends des petits craquements, mais après je m'aperçois que c'est le bruit du frottement de ma tête contre l'oreiller... Et après j'ai un faux éveil. Je crois être réveillé, et je raconte à mon amie la "projection astrale" que je viens de faire. Elle réagit un peu comme elle le fait dans la réalité, elle me dit un truc du genre "Je m'en fous". Après je me réveille, et je suis dégoûté parce que ça veut dire que j'aurais pu faire un second rêve lucide...

Commentaire : En fait y a juste un truc que je sais pas du tout. Le corps physique que je pouvais sentir et bouger pendant que j'étais en OBE, je ne sais pas du tout si c'était mon vrai corps ou mon corps onirique. Je dis ça car par le passé, les deux situations se sont déjà présentées ; parfois si je décide de bouger mon corps "physique" en OBE, c'est en réalité mon corps onirique que je bouge, et du coup je peux me lever de mon lit pour entrer en rêve lucide. Mais parfois, en prenant le contrôle de mon corps physique quand j'étais en OBE, c'est mon vrai corps que j'ai bougé et donc je me suis "réveillé" (ou j'ai réintégré mon corps dans la thèse astraliste). Par exemple une fois, en voulant ouvrir les yeux pour voir, ce sont mes vrais yeux qui se sont ouverts et donc je me suis réveillé...
Quoiqu'il en soit, ces expériences de décorporation sont des plus étranges. Je ne prétends pas qu'il s'agit vraiment de sorties hors du corps, mais quoiqu'il en soit, il ne s'agit pas d'un rêve lucide. Je pense que c'est un état de conscience différent du rêve lucide, même si c'est hallucinatoire... J'aimerais en comprendre la nature exacte et le principe. La seule solution pour cela est de continuer à expérimenter, et de prolonger l'expérience à son terme. La question est : comment faire pour diriger son "corps astral" ? Pour ainsi dire, je n'y parviens pas...
Vansaligh
Vansaligh
Admin

Messages : 154
Date d'inscription : 14/10/2009
Age : 33
Localisation : Orléans

https://onirodouble.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh - Page 2 Empty expérience 33

Message  Vansaligh le Jeu 15 Oct - 19:43

Rêve lucide (WILD)

Dans ce rêve lucide, il y a eu plusieurs séquences séparées par un ou deux MUO. Du coup, je ne me souviens plus du tout de la (ou des ?) première(s) séquences(s).

Ca commence par un WILD avec amplification des acouphènes, comme d'habitude. Au moment où je le fais, je sais (ou je crois savoir) que ma copine est en train de se préparer, donc j'ai un peu peur qu'elle m'empêche de WILDer en faisant du bruit ou en me parlant. Mais bon j'augmente les acouphènes, et au moment où je le fais, j'entends un truc qui vibre. Là je me dis que ça doit être l'alarme d'un téléphone portable qui sonne, et j'ai peur que ça me réveille [en fait ce bruit était irréel, enfin je suppose]. Après je me lève de mon lit, j'entre donc en rêve lucide, mais là malheureusement je me souviens plus du tout de ce qu'il se passe, à cause du MUO d'après. Je sais juste qu'à un moment je suis dans une sorte de petite cour (peut-être dans la suite logique de mon appart, bien que cette cour n'existe pas dans la réalité), et puis je me vois dans une glace. Je suis torse nu, et je suis assez musclé. Du coup je me la joue un peu en me regardant dans la glace, je contracte mes muscles et tout. Mon visage est plutôt réaliste, et j'ai les cheveux en pétard. Il y a une musique en arrière-plan, mais je ne m'en souviens plus du tout, c'est un peu dans le genre d'une musique de streep-tease. Pendant qu'il y a la musique, je danse lentement devant la glace, une sorte de danse sensuelle "gay". Curieusement quand je me regarde dans la glace, je vois que j'ai un débardeur blanc (alors que j'étais torse nu avant), mais ça ne me choque pas sur le moment. J'ai un peu l'impression d'être dans un film, l'atmosphère est vraiment étrange. Il y a des lumières bleues qui bougent sur les murs (enfin je crois), avec des formes genre des étoiles [je n'en suis vraiment pas sûr, je ne me souviens pas beaucoup de ce passage]. Il y a une porte à ma droite. De l'autre côté, il y a une piscine. J'entre dans la piscine. Là je me dis cool, je me suis jamais baigné en rêve lucide, alors que j'ai envie de le faire depuis longtemps [j'ai déjà pris une douche/bain onirique, mais bon ça compte pas comme une baignade]. Je plonge dans la piscine en me frottant les mains vite fait pour être sûr de rester lucide, et je me retrouve sous l'eau. Je suis un peu surpris car l'eau est plutôt froide. Les sensations sont très bien rendues, ça fait comme quand on plonge dans une piscine en vrai, et qu'on se les caille au début. Je remonte à la surface, je nage un peu et je sors de l'eau, de l'autre côté de la piscine. Je suis tout trempé, et ma vision est un peu floue à cause de l'eau onirique. Je me frotte le visage pour enlever un peu l'eau. Il y a vraiment plein de monde, je regarde quelques gars. Les gens sont assez agités. Je marche vers la droite, le long de la piscine. J'essaye de frapper une personne au visage en marchant (enfin je crois), mais je n'y arrive pas, et une voix intérieure me dit de ne pas faire ça, que ce n'est pas bien et que ça me ferait perdre ma lucidité. J'arrive à l'autre bout de la piscine, je tourne, et là je vois une femme et un homme assis l'un à côté de l'autre. La femme n'est pourvue que d'une culotte de bain, donc on voit ses seins. L'homme, c'est un vieux en maillot de bain [enfin bon c'est logique, on est tous en maillot de bain puisque c'est une piscine]. Je m'approche de la femme pour la voir mieux, mais je m'aperçois qu'elle est plutôt vieille et plutôt moche. Le vieux à côté d'elle, ça doit être son père ou son mari. Là je suis pris d'une pulsion et je dis une insanité à la femme [je sais pas si j'ai le droit de le dire, mais je me souviens de la phrase exacte]. Je dis à la femme : "Tu veux que je te baise et que je nique ton père?"[censurez la phrase si c'est trop vulgaire]. Ensuite je me réveille... MUO !!!!!

Je me rendors consciemment avec les acouphènes qui augmentent, et j'ai toujours cette peur que ma copine me réveille. J'entends encore le vibreur du portable, mais là je ne suis pas dupe, mon inconscient ne va pas me faire le coup deux fois, je comprends que ce son est irréel. Mais là, j'entends ma copine qui me parle et qui me dit un truc du genre qu'elle part, et qu'elle me dit au revoir. Je crois que c'est vraiment ma copine qui me dit ça pendant que je m'endors consciemment, je sens même qu'elle me touche, mais je me concentre sur le sifflement pour continuer à m'endormir consciemment quand même [en fait c'était complètement irréel, j'ai vérifié après en demandant à ma copine, elle ne m'avait pas du tout parlé ni touché, c'est encore mon subconscient qui a voulu me feinter]. Je me lève de mon lit en me disant que comme je suis maintenant en rêve, je ne devrais plus entendre les sons extérieurs. Je suis dans mon appart. Il fait jour. Là je vois ma copine, et je lui dis un truc du genre "Tu es plus belle que jamais" ou "Tu n'as jamais été aussi belle". Au début elle est bien là, mais au fur et à mesure que je lui parle, elle disparaît, mais je ne m'en rend pas compte et je continue à lui parler. Après je la serre dans mes bras, mais c'est devenu un parapluie noir. C'est donc un vulgaire parapluie que je serre dans mes bras. Je continue pourtant à lui parler et je lui explique que si je lui fais un câlin en rêve lucide, elle se transforme toujours en un objet [faux souvenir, ça ne m'était jamais arrivé]. Ensuite "elle" me dit qu'elle soit partir et elle se barre, sous sa forme invisible. Je vois juste la porte qui s'ouvre et qui se ferme (enfin il me semble...). Me voilà donc seul dans l'appart. Ensuite, la porte d'entrée s'ouvre, quelqun entre. Au début je me dis que ça doit être ma copine qui a oublié un truc, mais en fait non, c'est quelqun d'autre. C'est une femme, elle est plutôt belle [mais je ne me souviens plus trop à quoi elle ressemble]. Elle est brune et elle a les yeux marrons. Pris d'une étrange pulsion, je décide de "prendre du bon temps" avec elle. Je suis conscient que ça risque de me réveiller ou de me faire perdre ma lucidité, mais je m'en balance. Avec les lits qui sont juste à côté de nous, c'est trop tentant. Elle s'allonge sur le lit. Je commence à la déshabiller [rassurez-vous, je ne vais pas aller dans les détails]. Ses sous-vêtements sont noirs. J'arrache son soutif avec violence, surprise elle proteste un peu, mais je continue en l'ignorant. J'enlève le reste, et je ...XXX... [vous voyez ce que je veux dire]. Dès que je commence à le faire, je me réveille...


Commentaire : Mon attitude dans ce rêve lucide était des plus étranges et inhabituelles. Mon comportement était gay (devant la glace), violent, vulgaire et pervers. Ma lucidité était bien présente mais pas optimale (surtout devant la glace), je pense que c'est pour ça. Je suis content pour la baignade, ça me fait un objectif de plus accompli. Je suis frustré de ne pas me souvenir de la première séquence du rêve lucide, mais bon tant pis... C'est l'effet secondaire du MUO, comme le dit si bien Manny Lectro...
Vansaligh
Vansaligh
Admin

Messages : 154
Date d'inscription : 14/10/2009
Age : 33
Localisation : Orléans

https://onirodouble.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh - Page 2 Empty expérience 34

Message  Vansaligh le Jeu 15 Oct - 19:44

Rêve lucide (DILD)
[méthode : autosuggestion, par ordre directement adressé au subconscient > 1er essai de cette méthode réussi !]

Je suis dans un RN dans lequel je me trouve dans une fête forraine. Il fait nuit, et je suis dans une attraction à sensations fortes (une sorte de montagne russe). Il y a un seul wagon mais il est très grand, et les sièges sont répartis latéralement (sur les côtés du wagon), et ils sont tournés vers le centre du wagon. Les sièges sont rouges et il faut s'attacher avec une petite ceinture de cuir marron quand on est dessus. Le manège est déjà parti, tout le monde est installé, mais moi comme un con je suis toujours debout et je cherche un siège disponible. Le wagon monte la grande montée du départ. Au début je vais sur un siège, mais il n'y a pas de ceinture dessus. Je me dis que c'est pas grave, mais quand je vois que le siège n'est même pas fixé au wagon et que je suis donc obligé de me cramponner à la rampe... je cherche un autre siège. Finalement j'en trouve un, mais il se trouve juste devant une fille blonde, si bien que quand je m'asseois dessus c'est comme si j'étais sur ses genoux. Je me relève et cherche un autre siège, et je prends celui qui est à côté de la fille blonde. J'attache ma ceinture en me dépêchant, et enfin j'y arrive. Le wagon arrive au sommet, on est très haut. Je commence à avoir un peu le vertige, et j'ai peur que le manège s'effondre (car à vrai dire il a l'air de partir en sucette, il a l'air très vieux). Je me dis que les manèges de fête forraine ne sont jamais à 100% sécurisés. Le manège commence à descendre, je m'apprête à ressentir la big sensations de l'estomac qui remonte, mais curieusement, il se passe autrechose... Déjà il se met à faire jour (mais je ne me rends pas compte de ce changement), et je me retrouve en train de défiler dans un décor comme si j'étais toujours dans la montagne russe, mais en fait je défile comme si j'étais une caméra, car je n'ai pas de corps, je suis entièrement spectateur d'un décor qui défile. Pendant que je défile dans le décor, j'entends une musique dans mes oreilles (du Dream Theater, il me semble). Le décor est une sorte de parc attraction (un peu dans la continuité de la fête forraine, sauf que là il fait jour). Après le décor aboutit à la sortie de ce parc, "je" passe sous un pont en dessous d'un bâtiment, puis je continue de défiler, dans un décor de campagne, au-dessus d'un sentier. Pendant ce temps, je commence à me remémorer le rêve précédent de la montagne russe, en sachant que c'est un rêve, et en l'analysant [un peu comme je le fais à chaque réveil dans la réalité], comme si je m'étais réveillé. Mais, alors que je procède à cette remémoration, j'ai un déclic : je m'aperçois que je suis toujours dans mon rêve, je ne suis pas réveillé [encore une fois, ça me fait l'effet d'un rappel, un peu comme si je me sentais vraiment con de ne pas m'en être rendu compte plus tôt, surtout que je suis en train de défiler dans un décor sans être pourvu de corps]. Du coup, le décor cesse de défiler, je n'avance plus, c'est comme si j'avais mais le rêve sur pause. De même, il n'y a plus de musique dans mes oreilles. Le volume baisse peu à peu, et puis après je n'entends plus rien du tout, si ce n'est une sorte de léger acouphène, un peu comme si j'étais sourd ! Je prends alors le contrôle du rêve. Je commence à marcher dans le décor, en sachant pleinement que je rêve. Je marche sur le sentier de terre, en pleine campagne. A ma gauche il y a une grande prairie, avec une forêt au loin. A ma droite, il y a une forêt. Le décor et les ressentis sont vraiment parfaits, le seul truc bizarre c'est que je n'entends plus rien du tout, le rêve n'a pas de son [il n'y a pas les sons qu'on entends généralement en campagne, quoi, je n'entends rien du tout...]. En marchant, je regarde mes mains pour bien garder ma lucidité. Je marche lentement, en prenant mon temps, pour bien profiter du décor onirique. J'arrive à un "croisement". J'emprunte le sentier de droite, mais il y a un tas de roches sur le sentier, qui m'empêche de passer. Tant pis, je fais demi-tour (là je vois une personne habillée en rouge qui passe à toute vitesse dans mon champ de vision), et je tourne à droite pour continuer tout droit. Je continue de marcher, peinard, en observant la prairie qui est à ma gauche. Il y a des fleurs rouges vers le milieu, c'est vraiment magnifique. Je me sens paisible et serein, sans aucune envie de violence. Je vois aussi un "champ" de fleurs, qui ressemblent à des pissenlits (quand on peut souffler dessus), mais elles sont violettes (et non blanches). Je me dis que souvent dans des RN je me suis trouvé dans des coins de campagne comme ça, et je trouve que c'est vraiment cool d'enfin pouvoir explorer en toute conscience de tels décors. Je me dis que tout ceci est produit par mon esprit, que je suis en quelque sorte en train d'explorer mon propre esprit. Je repense aussi à un récit de Laberge qui énonçait un de ses RL où il était dans une luxirieuse campagne environnante, telle la mienne. Je pense à voler au-dessus de la prairire, mais je ne préfère pas de peur de me réveiller. Je tourne mon regarde vers le sentier où je marche, et je vois des filles habillées en noir qui arrivent, marchant sur le sentier mais dans l'autre sens (donc vers moi). J'ai conscience que je pourrais "m'amuser" avec ces filles et faire d'elles tout ce que je voudrais, je pourrais même les frapper, mais je n'en ai pas envie. Cela me ferait perdre ma lucidité ou me réveillerait (comme dans mon précédent rêve lucide) [et puis en quelque sorte ce serait comme "trahir" mon propre rêve]. Je me contente donc d'observer ces filles, tout en marchant. Quand je les croise, je les regarde simplement, admirant leur beauté (elles sont blondes, ou du moins y en a une qui est blonde). Je suis vraiment un simple observateur de mon rêve ; je l'explore en toute conscience, sans interagir avec ses éléments ni en bouleverser le déroulement. Je me sens vraiment très bien.

Faux réveil : Je crois me réveiller. J'ai des écouteurs à mes oreilles, et j'entends de la musique. La musique c'est du Offspring. Je crois donc que j'avais ces écouteurs aux oreilles quand je dormais, ce qui explique pourquoi j'entendais de la musique quand je défilais dans le décor. Je me dis alors que puisque je n'entendais rien quand je marchais dans la campagne, ça montre qu'il y a une nette désatténuation auditive en rêve...

Commentaire : Bonne lucidité, bon contrôle (même si je n'ai pas contrôlé grand chose). J'avais juste un faux souvenir à un moment, découlant d'un rêve précédent, mais ça n'a pas altéré mon degré élevé de lucidité.
Vansaligh
Vansaligh
Admin

Messages : 154
Date d'inscription : 14/10/2009
Age : 33
Localisation : Orléans

https://onirodouble.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh - Page 2 Empty Re: Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh

Message  l)ark le Ven 16 Oct - 23:55

Bien jouer ! Ta déjà réussi à faire apparaitre un parc à sensation montagne russe) en RL?
l)ark
l)ark

Messages : 106
Date d'inscription : 15/10/2009
Age : 32
Localisation : Lens

http://www.rap62.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh - Page 2 Empty Re: Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh

Message  Vansaligh le Sam 17 Oct - 9:22

Merci Smile
Non j'ai jamais essayé, mais ça m'est déjà arrivé pas mal de fois en rêve normal. En effet, c'est une bonne idée d'expérience Twisted Evil
Vansaligh
Vansaligh
Admin

Messages : 154
Date d'inscription : 14/10/2009
Age : 33
Localisation : Orléans

https://onirodouble.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh - Page 2 Empty expérience 35

Message  Vansaligh le Sam 17 Oct - 11:02

Deux rêves lucides (deux WILD) en une nuit :

Le premier RL a lieu vers 4h20 du matin. Je me réveille à un moment dans la nuit. Je suis couché sur le dos, et je me concentre pour m'endormir consciemment. Je pense à être bien détendu physiquement et mentalement (comme l'a préconisé Brizglace), puis je me concentre sur le tinnitus. Il s'amplifie, et, magique ! il devient très aigu et très très fort, si bien que c'en est presque douloureux. J'en suis même effrayé, du coup je préfère mettre un terme à l'expérience en bougeant, ce que je fais. Mais ce que je ne sais pas, c'est que je suis déjà dans un rêve, mais je crois être éveillé. Je dis à ma copine que j'ai réussi à WILDer le soir (c'est pas le soir c'est vers 4h et quelques du matin, mais sur le moment je crois que c'est le tout début de la nuit). Elle me dit un truc du genre "Je m'en fous, je veux dormir". Je me remets sur le dos, dans ma position initiale, et là le tinnitus augmente à nouveau d'un coup. Je pense à me lever de mon lit pour entrer en RL (en fait je suis déjà en RL), mais j'ai vraiment un doute ; je ne sais pas si je suis éveillé ou endormi, malgré l'ampleur du tinnitus (erreur de raisonnement due au réalisme des ressentis). Je finis par me redresser doucement, avec méfiance. C'est bon je suis dans un rêve, mais tout semble terriblement réel. Je me lève, je suis dans ma chambre (dans mon appart à Orléans). Il fait nuit noire, je n'y vois pas grand chose. Je marche vers le centre de la pièce. Là y a ma copine qui commence à m'engueuler en me disant qu'elle veut dormir etc. Je ne l'écoute pas. J'allume l'interrupteur car je ne vois rien. La lumière s'allume immédiatement (pas de problème d'interrupteur dans mes rêves lucides). C'est vraiment très très réaliste, c'est comme si ça se passait pour de vrai. Là je vois ma copine qui s'est levée de son lit, et comme j'ai allumé la lumière, elle m'engueule encore plus, elle me dit qu'elle veut dormir, qu'elle en a marre, pourquoi j'allume, etc . [elle est encore plus chiante en rêve lucide que dans la réalité lol]. Là je lui dis "Mais arrête, regarde, on est dans un rêve !". Je lui montre mon doigt, je pose mon doigt sur le mur et je le passe au travers. Mais ça ne la calme pas, elle continue à m'engueuler, en disant un truc du genre "c'est pas une raison pour me réveiller". Dans ces moments j'ai toujours l'impression de faire un rêve partagé avec la personne, que je suis vraiment dans un rêve avec elle. Mais ensuite je me dis que je ne dois pas la considérer comme une vraie personne, sinon ça va atténuer ma lucidité. Donc je finis par lui dire "Oh puis ta gueule, t'existes même pas." Et je ne fais plus attention à elle. Je réfléchis à ce que je pourrais faire. Je pourrais m'envoler par une des fenêtres. Mais je n'en ai pas le temps, car je me réveille...

Note : Je ne sais pas d'où vient la théorie comme quoi les interrupteurs ne s'allument pas en rêve, c'est totalement faux, la preuve pour moi y a pas de problème. J'ai lu un article d'Alan Worxley qui essaie d'expliquer pourquoi les interrupteurs ne marchent pas en rêve, mais c'est grotesque. Ma théorie, c'est que les interrupteurs ne fonctionnent pas en rêve si on s'attend à ce qu'ils ne fonctionnent pas, c'est tout...


Le second RL a lieu vers 8h40, après un long WBTB (suite au premier RL). Après une longue tentative de WILD qui a failli marcher, je perds conscience et je suis en RN. Puis je me réveille, dégoûté de ne pas avoir fait de second RL après toute cette attente en WBTB. Mais j'ai encore sommeil, donc j'essaye à nouveau de m'endormir consciemment, et ça finit par marcher. J'utilise ma technique habituelle du tinnitus, je suis couché sur le côté (position foetale). Au bout d'un moment, à force de me concentrer sur le tinnitus, je me retrouve en état intermédiaire, et j'entends très distinctement une musique que je connais, en arrière plan du tinnitus. Le tinnitus n'est pas vraiment fort, mais j'entends cette musique en arrière plan. Je sais que c'est une musique hypnagogique. C'est du Dragon Force, je crois (un groupe de speed metal). Du coup j'en déduis que je peux me dédoubler, mais en bougeant je bouge pour de vrai et donc je me réveille [à moins que ce soit en fait un rêve, mais ça ne je peux pas vraiment en être sûr]. Du coup j'arrête de bouger, et je replonge dans l'état intermédiaire, mais là j'entends une autre musique (c'est la chanson "Let it be", je crois). Je suis bluffé par le réalisme de ces musiques, y a vraiment toutes les subtilités, avec le chant, le piano et tout ! Je me dis que c'est dingue que mon subconscient soit capable de réaliser ça, c'est incroyable ! Je repense aussi à l'article de Florence Ghibellini relatif à l'état intermédiaire ; il y a un passage où elle évoque une variante de l'état intermédiaire qui favorise considérablement les souvenirs musicaux, état dans lequel on peut écouter tout type de musique. Je me dis alors que je suis dans cet état, et que c'est vraiment cool. A force de rester immobile et d'écouter la musique, l'état s'approfondit. Je sens la transition corps physique / double onirique, et je sens mon corps onirique pivoter vers le bas (surtout au niveau des jambes). Je sais pas pourquoi, mais j'ai la flemme de me lever, comme si j'étais las de toujours douter de "l'onironaucité" de cette situation d'état intermédiaire. Du coup j'ai une idée : je décide, au lieu de me lever, de me déplacer en LIT ! c'est-à-dire de rester immobile et de faire avancer mon lit par la pensée ! (bah oui pourquoi pas, tout est possible en rêve). Sans bouger, je regarde le décor devant moi (à côté du lit) et je déplace le lit par la pensée, et du coup le lit se met à avancer, comme s'il s'agissait d'une voiture. Au début l'image n'est pas très nette, ça ressemble presque à un rêve éveillé, mais au fur et à mesure que le lit avance, l'image devient plus nette. Au début je suis dans ma chambre, mais après le décor devient le couloir d'un lycée ou collège (un truc comme ça). En fait je ne suis plus sur mon lit entier, je suis juste sur le matelas. Le matelas glisse donc le long du couloir avec moi dessus, comme si quelqun me poussait. Puis je change de position : je me mets à cheval sur le matelas, en écartant les cuisses (un peu comme sur une moto), et je tiens l'avant du matelas avec mes mains. Puis au bout d'un moment, je mets un terme à cette mascarade et je me lève de mon lit. Je suis dans mon appart à Orléans (comme dans le premier RL), mais cette fois il fait jour puisque c'est le matin (comme dans la réalité). Je me dis que c'est cool, car je vais pouvoir reprendre mon premier RL de la nuit là où il s'était arrêté ! Je marche vers le centre de la pièce, et je décide de m'envoler par une des fenêtres. Je commence à ouvrir la poignée d'une fenêtre (en vrai c'est pas des poignées mais des velux), mais je m'aperçois que je ne peux pas car il y a la télé juste derrière la poignée, et donc devant la fenêtre (!!??). J'essaye une autre fenêtre, mais là y a un gosse d'environ 12 ans dans la chambre, qui est censé être mon frère (alors qu'il ne lui ressemble pas, c'est un petit roux, et en plus mon vrai frère a 17 ans). Le gosse commence à me parler, il m'explique comment sortir. Je ne l'écoute qu'à moitié. Il me montre une fenêtre par où je peux sortir, il m'aide à l'ouvrir. Quand elle est ouverte, il reste quand même une plaque vitrée qui m'empêche de sortir. Agacé, j'arrache cette plaque vitrée de la fenêtre. Mais mon "frère" proteste et me dit de ne pas faire ça, sur un ton qui me déplaît. Du coup, je le frappe violemment au visage avec la plaque vitrée pour le calmer [personne n'a le droit de m'engueuler dans mes RL !]. Là mon "frère" me dit : "Non, pas moi, pas moi !". Je sors par la fenêtre. A l'extérieur il y a un jardin, et il y a une maison de l'autre côté du jardin (faux paysage, mais ça ne me choque pas). Mon frère me dit : "Va chez les Nicson !" (un nom du genre là, à l'américaine). Il parle des voisins. Au centre du jardin il y a une sorte de plate forme en hauteur, fixée avec un poteau. Je saute depuis la fenêtre sur cette plate-forme. Je regarde la maison des voisins [tout cela n'existe pas dans la réalité]. Ils déjeunent à l'extérieur de leur maison, sur un balcon. Il y a une fillette avec ses parents à côté (ils ont environ la cinquantaine). Mais là je tombe en arrière et je me ramasse sur le jardin. Je remonte sur la plate forme, et en montant jeux peux voir mon reflet dans une fenêtre de la maison des voisins. J'ai un pyjama jaune [je n'en ai pas en vrai] et j'ai les cheveux en pétard. Je ressemble vraiment à rien, mais je m'en branle je suis dans un rêve lucide ! Je sais que je pourrais voler, mais je sais pas pourquoi sur le moment je préfère "jouer le jeu" et ne pas tricher, faire comme si j'étais dans la réalité. Je vais sur le balcon où il y a la fillette assise à une table, elle déjeune. Ses parents sont sur le balcon d'à côté (d'ailleurs c'est pas vraiment des balcons, c'est plutôt des petites terrasses en hauteur). Je regarde la fillette (elle a environ 12 ans). Et je commence à lui dire : "Salut, ça te dirait de t'envoler avec moi ?"... (trou)
Réveil

Note : Deux WILD en une nuit, c'est plutôt cool. J'ai préféré le premier RL au second, car il était vraiment très réaliste, j'avais vraiment l'impression d'être dans la réalité, c'était troublant. Je ne sais pas pourquoi, j'ai le sentiment que pendant le premier RL, je n'étais pas en sommeil paradoxal, mais simplement en sommeil léger (sommeil lent). Ce rêve était différent de mes rêves lucides habituels, je dirais... plus réaliste...
Vansaligh
Vansaligh
Admin

Messages : 154
Date d'inscription : 14/10/2009
Age : 33
Localisation : Orléans

https://onirodouble.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh - Page 2 Empty Re: Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh

Message  l)ark le Sam 17 Oct - 14:31

hahaha, j'ai bien rigolé ! ton 1er RL ta meuf ta bouffé tous ton temps ! mdr
Et quand tu tes cassé la figure du balcon en RL, lol
"tu veut t'envolé avec moi "trou" oué ok Wink
Les interrupteurs pour moi ne s'allume jamais en RN, mais j'ai jamais essayé en RL.

2 super RL mec!
Cette nuit j'en est fais plusieurs qui se sont mélangé avec plusieurs RN avec un contrôle quasi nul.
au point de pausé la question à un groupe de PR "Vous savez tous que c'est moi qui a créer se rêve ? Shocked )
Pour le JR c'est pas facile de noté les rêve la...je sais même plus le bout qui va devant.
l)ark
l)ark

Messages : 106
Date d'inscription : 15/10/2009
Age : 32
Localisation : Lens

http://www.rap62.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh - Page 2 Empty Re: Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh

Message  Vansaligh le Sam 17 Oct - 14:40

Salut bounce
Ouai merci, je suis plutôt content de mes RL de cette nuit, dommage qu'ils aient pas duré très longtemps.
C'est cool que t'aies fait des RL, mais c'est vrai que c'est frustrant quand on s'en souvient pas bien No
Vansaligh
Vansaligh
Admin

Messages : 154
Date d'inscription : 14/10/2009
Age : 33
Localisation : Orléans

https://onirodouble.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh - Page 2 Empty Re: Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh

Message  l)ark le Sam 24 Oct - 20:38

La lucidité s'est montré vraiment au minimum dans nos rêves cette semaine... Voir pas du tous Evil or Very Mad lol, et cela pour la majorité des rêveurs lucide ! Shocked
l)ark
l)ark

Messages : 106
Date d'inscription : 15/10/2009
Age : 32
Localisation : Lens

http://www.rap62.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh - Page 2 Empty Re: Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh

Message  Vansaligh le Mar 27 Oct - 0:16

Ca arrive fréquemment Sad
Vansaligh
Vansaligh
Admin

Messages : 154
Date d'inscription : 14/10/2009
Age : 33
Localisation : Orléans

https://onirodouble.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh - Page 2 Empty expérience 36

Message  Vansaligh le Mer 18 Nov - 0:26

Je me "réveille" (sans doute d'un RN), et je me retrouve en train de pivoter sur moi-même à grande vitesse (comme un cochon à une broche, pour reprendre l'expression de OoOoOo). Au début je ne m'en rends même pas compte, mais cette sensation réveille mon esprit, en quelque sorte. Je tourne très rapidement sur moi-même, mais là cette sensation est bien onirique, rien à voir avec mes sensations d'OBE habituelles. Donc je n'ai pas peur. Par contre je n'entends pas le tinnitus habituel. Comme la sensation est assez puissante, je me dis que je peux sans doute entrer en rêve lucide. J'essaye alors de me lever de mon lit, mais cette fois je le fais plutôt par visualisation (je m'imagine en train de flotter hors de mon lit) et ça marche. Je me retrouve comme d'habitude en rêve lucide dans ma chambre (celle où je dors vraiment en ce moment). Comme en ce moment, dans ma vraie vie, je ne vais pas très bien et que je n'ai goût à rien, et bien dans ce rêve lucide je m'en souviens et du coup je n'ai envie de rien faire [même en RL je n'ai plus goût à rien, c'est pour dire... ]. Le rêve n'est pas encore stable, et je parviens difficilement à me maintenir debout (comme souvent en début de RL, car le rêve commence seulement à se mettre en place). Du coup, je me contente de m'asseoir sur mon canapé, qui est à côté de mon lit, et j'attends tranquillement que le rêve se stabilise. Je me dis que je vais rester là pendant tout le rêve lucide, sans rien faire, juste observer ce qu'il va se passer, un peu comme si j'étais au cinéma, spectateur de mon propre rêve [la dernière fois que j'avais fait ça, il y a bien longtemps, un PR avait fait irruption dans ma chambre et il s'était jeté sur moi, du coup on s'était battus...]. Je me dis aussi que je pourrais simplement méditer en RL, pour voir ce que ça fait [éventuellement atteindre l'état substrat dont parle Florence Ghibellini dans un de ses articles]. Je prends garde à ne pas oublier que je rêve, et pour cela je regarde mes mains. Elles sont à peu près normales. Le rêve s'est enfin stabilisé ; le décor ne bouge plus, il est stable. Je regarde en direction de la fenêtre de gauche, et finalement je décide de sortir par cette fenêtre pour m'envoler. Je me dis que comme en ce moment je déprime grave, je n'ai plus rien à perdre et donc je n'ai plus peur de rien en RL : je pourrai alors m'envoler tout droit vers le ciel sans m'arrêter, le plus haut possible [comme je voulais le faire avant], quitte à ce que cela provoque une OBE. Je vais donc vers la fenêtre, et j'essaye de passer à travers en faisant comme si elle n'existait pas, et donc en continuant d'avancer. Mais cela rate ; je me paye la fenêtre, et ça me fait reculer d'un coup... [toutefois ce n'est pas ma technique habituelle ; d'habitude je passe d'abord un doigt au travers, délicatement, puis je passe le reste du corps]. Après, je reprends conscience de mon corps physique, et je me réveille [à moins que ce soit un faux éveil, mais je ne pense pas].
Ensuite, réveillé et allongé dans mon lit, je m'imagine en train de tourner sur moi même, comme ça m'était arrivé avant, et je sens que ça marche, je me sens replonger en rêve... Mais je perds conscience et je me retrouve en RN.

Commentaire : C'est marrant comme l'état d'esprit qu'on a dans la vie diurne se transpose en RL.

Voici la "technique" que j'ai utilisée pour faire ce RL, qui est en fait une anti-technique, le contraire d'une technique de RL : je me suis dit que je ne voulais pas faire de RL (et je le pensais) ; je n'avais pas envie d'en faire. Je me suis dit que j'avais juste envie de m'endormir, de sombrer en sommeil profond, et de ne faire que des RN, et je voulais que ce sommeil dure le plus longtemps possible. Résultat : un RL. Je pense qu'il s'agit ici de psychologie inversée, en quelque sorte. Le subconscient s'intéresse à ce que l'on refoule ; j'ai refoulé le RL, j'en ai donc obtenu un... Si vous voulez utiliser cette "technique", ça va vraiment être difficile puisque pour que ça marche justement il ne faut pas vouloir faire de RL. Si vous vous dites "je ne veux pas faire de RL" mais qu'au fond de vous vous désirez en faire un, ça ne marchera pas : vous devez vraiment vous en foutre et ne pas tenir spécialement à en faire, juste dormir et faire des RN. Parce que le subconsient n'est pas trompé par les mots ; il est influencé par ce que l'on ressent vraiment en prononçant ces mots. Inutile d'essayer de le duper, donc.

A la prochaine pour de nouvelles aventures.
Vansaligh
Vansaligh
Admin

Messages : 154
Date d'inscription : 14/10/2009
Age : 33
Localisation : Orléans

https://onirodouble.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh - Page 2 Empty Re: Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh

Message  l)ark le Mer 18 Nov - 11:42

c'est bien jouer ça mec Wink, un certain passage de ton Rl ma bien fais rire !

Vansaligh a écrit:Du coup, je me contente de m'asseoir sur mon canapé, qui est à côté de mon lit, et j'attends tranquillement que le rêve se stabilise. Je me dis que je vais rester là pendant tout le rêve lucide, sans rien faire, juste observer ce qu'il va se passer, un peu comme si j'étais au cinéma,

Sinon, je trouve ça intéressant "l'état d'esprit", je pense que je vais le faire, ou plutôt pensé à pas le faire.
Pour ton vol et ta théorie aussi, faire une OBE directement depuis un RL. Sans cette connaissance nous étions que bloqués.
l)ark
l)ark

Messages : 106
Date d'inscription : 15/10/2009
Age : 32
Localisation : Lens

http://www.rap62.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh - Page 2 Empty expérience 37

Message  Vansaligh le Mar 24 Nov - 16:44

techniques : faux éveil conscient / endormissement conscient

Bon alors j'ai décidé hier de me remettre au rêve lucide, j'avais décidé d'en faire cette nuit. Résultat : deux rêves lucides.

¤ RL 1 : faux éveil conscient

Je me réveille au cours de la nuit, ou plutôt je crois me réveiller de prime abord. Mais il se passe quelquechose d'étrange. J'entends le tintement de mes clés, qui sont dans la serrure de la porte d'entrée de mon appartement. Ca ne peut pas être mon chaton qui fait ça. Ni une personne... Mais comme je ressens un peu les sensations de légèreté du faux éveil, je comprends que je suis sans doute endormi, et que je peux donc entrer en rêve lucide. Toutefois je me méfie. Je visualise que je flotte vers le haut, et ça marche ; je me dédouble et j'entre en RL. Je suis dans mon appartement. Il fait très sombre, etle décor n'est pas très net. Je commence à marcher en répétant plusieurs fois à voix haute "Lucidité X 1000". Ma voix est normale, comme dans la réalité. Le décor semble un peu s'éclaircir. Je continue à marcher, je sors de la pièce où je dors, et là le décor change complètement ; il ne correspond plus du tout à la réalité, mais pour une fois j'en ai conscience. En sortant de la première pièce, je me retrouve dans une autre pièce ; je suis dans une maison. Il y a un gosse dans la salle, environ 7 ou 8 ans. Il ne fait pas attention à moi. Je sors de cette pièce en prenant la porte de droite, et je me retrouve dans ce qui semble être une chambre d'enfant (peut-être celle du gosse de tout à l'heure). Je décide d'observer attentivement le décor onirique, dans ses moindres détails. J'observe tous les petits détails incroyablement réalistes : le papier peint bleu (avec des petits motifs roses), les plaintes en bois, etc. Je m'approche du papier peint et je le touche un peu pour voir. Je me dis que cette maison doit être grande, et ça me rappelle un ancien RN où je marchais dans une maison hyper grande, j'allais de pièce en piècemais jamais il n'y avait de sortie. Mais là, je m'aperçois qu'il y a une sortie : je sors dans le jardin. Il fait jour. Il y a des buissons qui séparent le jardin de l'extérieur, et je vois des gens qui marchent de l'autrecôté des buissons, sur le trottoir. Je vois une ou deux filles qui sont belles et plutôt bien foutues. Je me dis que je pourrais meles faire si je le voulais, mais je ne le veux pas ; je veux être "puritain", et de toute façon il y aurait des risques que ça me réveille (comme dans un précédent RL). Donc je marche dans le jardin, vers la gauche, puis j'en sors.Je me retrouve alors en pleine ville, dans un décor vraiment magnifique. Désormais il fait presque nuit, comme en début de soirée. Le décor ressemble à la ville où je vis. Il y a une longue avenue, et un fleuve au milieu. Le décor est assez illuminé, il y a pas mal de lumières, et quelques étoiles ilme semble. Je regarde un peu le décor, il y a plein de monde, et je vois même un gars qui vole au dessus du fleuve (il a une veste rouge). Tiens, un PR qui sait aussi qu'il rêve ... Peut-être un autre rêveur lucide qui est dans le même rêve que moi ... Je décide de voler moi aussi eu-dessus du fleuve, histoire d'en profiter un peu. Je suis face au fleuve, mais tout à coup, le décor s'assombrit et je sens que le rêve commence à s'effacer, et que je me réveille un peu. Je me concentre alors pour récupérer mon rêve, je fixe le décor, etje me frotte les mains pour me réancrer dans le rêve. Ca marche... (trou) Après je rebascule en RN, ou alors je me réveille ou j'ai un faux éveil, je ne sais plus...

¤ RL 2 : endormissement conscient

Je me réveille en matinée, suite à de nombreux RN à répétition. J'essaye de me rendormir consciemment, en me concentrant sur le tinnitus. Ca commence à marcher, mais ça ne fait pas un sifflement, ça fait plutôt comme de légers parasites dans les oreilles, avec une petite pression. Mais le son n'est pas fort du tout, c'est un peu comme si je changeais la fréquence d'une radio. Puis j'entends très clairement une voix qui parle dans ma tête, une voix de femme. Elle parle en français, mais elle dit des trucs incohérents, je ne m'en souviens plus. Peu importe... ça n'avait aucun sens. Je me dis que si j'entends une voix qui parle, c'est que je suis dans l'état hypnagogique, et que je peux donc entrer en rêve lucide. Je me lève doucement, avec méfiance. Je suis en rêve lucide, mais cette fois je suis dans ma chambre de chez mes parents, etnon là où je dors réellement. Jem'éloigne de mon lit. Le rêve est plus net que le rêve précédent, et j'y suis mieux ancré. Au début je décide de passer par la fenêtre de gauche, comme je le fais souvent, mais je change d'avis : je décide de sortir par la porte dela chambre, pour changer un peu de mes RL précédents. Je sors donc, je me retrouve dans le couloir, je m'apprête à descendre les escaliers, mais malheureusement je me réveille d'un coup...
Vansaligh
Vansaligh
Admin

Messages : 154
Date d'inscription : 14/10/2009
Age : 33
Localisation : Orléans

https://onirodouble.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh - Page 2 Empty Re: Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh

Message  soki le Ven 27 Nov - 5:11

J'espère sincèrement que tu vas maintenant mieux Vansaligh (m'en voudrais-tu si je t'appelais DooM, par habitude, car c'est sous ce nom que je te connais? Pour que j'ai plus l'impression de te parler à toi qu'à quelqu'un d'autre... C'est pas grave si t'aimes mieux Vansaligh Wink ), et je fais référence à quand tu as dit plus haut que ça allait plus ou moins bien dans ta vie. Allez!!! La vie est belle, surtout avec les RL Cool !! Courage, je suis avec toi!!! Very Happy



Très intéréssants tes posts!!! Je te souhaite une bonne continuation et saches que je te lirai le plus souvent possible (c'est-à-dire probablement chaque jour...).


Amitiés, soki.
soki
soki

Messages : 42
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 25
Localisation : Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh - Page 2 Empty Re: Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh

Message  l)ark le Ven 27 Nov - 11:49

vraiment bien joué, j'en suis presque jaloux xD.

Vansalight a écrit:Tiens, un PR qui sait aussi qu'il rêve ... Peut-être un autre rêveur lucide qui est dans le même rêve que moi ...

Peu être. Byzare cette perte de rêve juste aprés cette rencontre... hmmm

Vansalight a écrit:ça fait plutôt comme de légers parasites dans les oreilles, avec une petite pression. Mais le son n'est pas fort du tout, c'est un peu comme si je changeais la fréquence d'une radio.

J'avais déjà remarqué cette difference... On peu l'entendre à un certain moment de concentration du sifflement. Qu'en pense tu? Est-ce des accouphênes? As-tu réussi à les ampliphier cela?

Et pour te répondre sur ma conception de l'astral. Je pense que les OBE existe vraiment ainsi que son monde astral. Le monde que j'ai visité dans mon ancien RL, je pense vraiment que s'était le monde réel, vue sous angle different... (l'ésprit na pas de rétine, ou des yeux pour voir le monde réel t-elle que nous nous le voyons, c'est se que je pense) [un petit TR pour la route xD]

J'ai regarder pas mal de témoignage de personnes diverse, ayant réalisé cette experience, ramenaient avec eux des preuves tangibles sur les actions presente de personnes, ainsi que des détails environemental, qui leur sont proche.

Le FBI (ou gouvernement) seraient intéresser par cette méthode dite "espionnage" à leurs yeux.
(Pourquoi pas, mais dans se cas la, nous rentrons "atteinte à la vie privé") Petite parenthèse...

La connaissance s'acquier avec l'experience, le reste n'est que de l'information. Comme tu le disait :p
L'information provoque la motivation à l'experience. (ça c moi par contre xD)


Dsl pour les fautes, je ne possede plus mon correcteur... Je devrais pas mal experimenté mon hortographe affraid
l)ark
l)ark

Messages : 106
Date d'inscription : 15/10/2009
Age : 32
Localisation : Lens

http://www.rap62.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh - Page 2 Empty Re: Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh

Message  Vansaligh le Ven 27 Nov - 12:10

Salut Soki et I)ark, merci pour vos messages d'encouragement.

Je crois moi aussi aux OBE, ainsi qu'à la vie après la mort. Pour les acouphènes, c'est plutôt le sifflement de base qui s'était ensuite transformé en sorte de parasite sonore, puis en voix, si je me souviens bien.
Vansaligh
Vansaligh
Admin

Messages : 154
Date d'inscription : 14/10/2009
Age : 33
Localisation : Orléans

https://onirodouble.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh - Page 2 Empty Re: Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh

Message  soki le Sam 28 Nov - 7:29

Moi aussi je crois aux OBE dans la thèse astraliste.
soki
soki

Messages : 42
Date d'inscription : 21/10/2009
Age : 25
Localisation : Québec, Canada

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh - Page 2 Empty expérience 38

Message  Vansaligh le Dim 6 Déc - 1:05

Samedi 5 décembre 2009 : Rêve Lucide (deux séquences)

Tout commence par un rêve normal dans lequel je suis à la fois acteur et spectateur. Je suis dans un film inspiré d’une œuvre connue (Le Patient anglais), avec l’un des acteurs principaux du film (Ralph Fiennes) ; sauf que cet acteur est beaucoup plus vieux que dans la réalité. La scène a lieu dans le désert. Au bout d’un moment, sans raison particulière, je me rends compte que je rêve. Mais malheureusement, je ne me souviens plus du tout de ce que je fais ensuite. Ca a duré assez longtemps. Je ne me souviens donc plus de cette première séquence.

Ensuite, le rêve s’efface et je me retrouve dans une totale obscurité, je me sens allongé dans mon lit mais aux commandes toutefois de mon corps onirique ; je me sens flotter. Je suis donc toujours endormi. Je me dis alors que je bascule dans un autre rêve. Au début, je reste sur place, je ressens des sensations de légère chute et de flottement, toujours dans une totale obscurité. Puis je commence à me mouvoir, le décor finit par apparaître, et je me retrouve à quatre pattes à côté de mon lit, face au mur. Le décor est plutôt net. Je me lève, je m’empare d’une pochette CD qu’il y a sur mon bureau [un CD audio] et je contemple sa couverture. Celle-ci est noire, et il s’agit d’un CD de heavy metal qui n’existe pas dans la réalité. Je ne me souviens plus de ce qui est écrit sur la pochette CD, c’est un titre/nom de groupe assez long et complexe, en anglais. D’ailleurs, j’entends une musique assez forte depuis le début du rêve, et il se trouve que c’est justement du heavy metal [je n’ai jamais entendu ça dans la réalité] ; je me dis alors que c’est sans doute le groupe qui figure sur la pochette CD. Je vais vers le centre de ma chambre, et je décide de faire un truc qui je n’ai pas fait depuis hyper longtemps, mais que je faisais souvent dans mes premiers rêves lucides : passer au travers de mon miroir, pour me téléporter en un autre lieu. Je vais vers mon miroir. Comme dans la réalité, il est recouvert à moitié par des magasines et boîtes entreposés juste devant. Si bien que seule la partie supérieure du miroir apparaît. Il y a mon frère et ma mère dans la pièce, ils me parlent mais je les ignore pour conserver ma lucidité. Je me regarde dans le miroir. Mes cheveux sont longs, et j’ai un béret sur la tête. Je vais vers le miroir, je pose mes doigts sur la surface de la glace. Au départ, la sensation est des plus normales, froid et rigide, puis – comme je l’ai souvent fait par le passé – je presse contre la paroi avec mes doigts en pensant qu’elle est liquide, et ça marche ; mes doigts, puis ma main, passent au travers. Puis c’est au tour de mon bras, et du reste de mon corps…

Note : Dans mes premiers rêves lucides, à chaque fois que je traversais mon miroir, s’ensuivait systématiquement une perte de conscience ou simplement une atténuation extrême voire une perte de ma lucidité, dans un autre décor onirique. Mais CETTE fois, et pour la première fois, ce ne fut pas le cas ! Une première, donc, et quelle expérience incroyable !

Il y a comme un flash blanc, peut-être aussi un peu de fumée, et je me retrouve de l’autre côté du miroir, toujours parfaitement lucide. Il faut dire que je m’étais bien concentré à cette fin… Je suis dans ce qu’il semble être la suite logique du décor, bien que la pièce dans laquelle je me trouve n’existe aucunement dans la réalité. Je suis dans une sorte de grenier, avec de la frisette [comme dans ma chambre] et du parquet. Il y a une grande veranda qui donne sur le jardin, qui correspond en quelque sorte à un grand mur en verre, qui donne lui-même sur une sorte de balcon (lui-même en verre). Je suis au premier étage (comme c’était le cas dans ma chambre). Je vois donc l’extérieur de la maison par cette veranda : je vois mon jardin avec le chemin dallé rose et la barrière d’entrée blanche. Cette veranda se trouve à ma gauche. A ma droite, il y a un mur de pierre, et aussi quelques autres miroirs, à la droite d’une porte en bois. Je me dis que je pourrais passer au travers de ces miroirs. Je repense également au Traité de Projection de Robert Bruce, plus précisément au passage où Bruce fait référence à la croyance traditionnelle en vertu de laquelle les miroirs seraient des passerelles vers d’autres mondes. En l’occurrence – en rêve lucide – c’est bel et bien le cas ! Finalement je décide d’emprunter la porte en bois devant moi pour continuer d’explorer l’univers onirique qui est le mien. Je me retrouve alors à l’extérieur de ma maison, sur un balcon en hauteur – qui n’existe là encore pas dans la réalité. Je suis très en hauteur ; le sol en bas est très très loin en-dessous de moi, c’en est assez vertigineux. En bas, il y a de l’herbe, avec pas mal de gens. C’est une sorte de parc, en fait. Je me dis que je pourrais m’envoler. Je décide de me jeter vers le bas, ce que je fais aussitôt. Je me propulse la tête la première vers le sol, mais je me paye un obstacle pendant ma chute, au niveau du ventre – une pierre ou un tuyau, un truc comme ça. Mais ça ne me fait pas mal du tout. Je me retrouve sur un autre balcon, ou du moins une sorte de plate-forme, mais qui est plus bas que le précédent. Je regarde en bas et je vois qu’il y a une grande fontaine, un peu comme une piscine, où l’eau est de couleur plutôt bleue-verte. Je saute et je plonge dedans. J’atterris dans l’eau, et je nage sous l’eau sans problème. Les sensations sont très réalistes… (trou)
Réveil


Commentaire : Bonne lucidité, bon contrôle, du moins pour la seconde séquence. Dommage que je ne me souvienne quasiment plus de la première…
Vansaligh
Vansaligh
Admin

Messages : 154
Date d'inscription : 14/10/2009
Age : 33
Localisation : Orléans

https://onirodouble.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh - Page 2 Empty Re: Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh

Message  l)ark le Mar 8 Déc - 1:56

Bravo pour ton RL. Peu être dommage pour la 1er partie, mais c'est compréhensible, avec une 2eme qui suit comme ça. Smile
J'adore aussi comment tu passe le miroir, j'ai jamais réussi, faut dire je le faisais pas aussi bien et intentioné que toi xP, j'i vais en volant... et le temps que tu fais tes échauffement pour la téléportation, je suis déjà arrivé xD hahahaha

Nan sérieusement je retenterai des que possible, les sensations doivent être génial... LA PORTE DES ETOILES...Bonne idée aussi ça xD

Continu, tu es ma source d'inpiration Smile
l)ark
l)ark

Messages : 106
Date d'inscription : 15/10/2009
Age : 32
Localisation : Lens

http://www.rap62.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh - Page 2 Empty Re: Journal de Rêves Lucides et Dédoublements de Vansaligh

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum